Les pieds dans le sable… ou de l’eau jusqu’au cou?