La petite histoire

Depuis la création du Parc en 2008, les pratiques d’utilisation du territoire se sont grandement améliorées : les haltes publiques et les sites de camping sur les îles et les berges du Parc sont désormais gérées et entretenues, et font l’objet de visites quotidiennes de l’équipe de patrouilleur.euse.s du Parc durant la saison d’opération. Toutefois, l’arrivée du Parc comme outil de gestion du territoire, et la popularité de son offre d’activités au fil des dernières années ont généré une augmentation de l’achalandage sur ces mêmes îles et berges. L’équipe du Parc ne fait pas l’autruche en négligent l’impact qu’un tel achalandage peut avoir sur la santé des milieux naturels du territoire. Elle souhaite être proactive dans l’élaboration d’un plan de conservation qui permettra de garantir le maintien, voir l’amélioration, de la qualité de la santé des milieux naturels et de la biodiversité de ce territoire d’exception.

 

Partenariat avec l’Université Carleton

Depuis 2023, Le Parc régional du Poisson Blanc a le plaisir de collaborer avec la professeur Dalal Hanna, enseignante à l’Université Carleton au département de biologie et responsable du laboratoire de recherche Watershed Stewardship Research Collaborative. Son équipe mène des recherches axées sur les solutions et l’identification de moyens de conserver et d’améliorer la biodiversité et les services écosystémiques dans les paysages d’eau douce. La convergence entre ses intérêts de recherche et son amour pour le réservoir du Poisson Blanc a fait naître un partenariat de recherche entre les deux entités.

Objectifs du partenariat

 

  1. Développer un partenariat durable avec l’Université Carleton pour que le territoire du Parc régional du Poisson Blanc puisse contribuer à l’avancement de la recherche en matière de conservation et protection du patrimoine naturel ;
  2. Soutenir la mission de protection et de conservation du Parc régional du Poisson Blanc en collaboration avec des expert.e.s qui proposeront des recommandations pour améliorer les méthodes d’aménagement et de gestion de l’organisation ;
  3. Mettre en lumière le manque de financement des Parcs régionaux du Québec pour soutenir leurs initiatives de protection et de conservation des milieux naturels en tant qu’acteurs de première ligne.

Projet en cours

Programme de surveillance écologique

Depuis 2024, l’équipe du Parc a le plaisir de travailler avec une étudiante à la maîtrise en biologie et ainsi qu’un technologue en bioécologie, afin de développer un programme de surveillance de l’état écologique des sites de camping et des haltes publiques du réservoir du Poisson Blanc à l’aide d’indicateurs. Pour le Parc, ce projet est une opportunité d’autoévaluation pour avoir l’heure juste. Ainsi, les résultats de recherche permettront d’améliorer les pratiques d’aménagement et de gestion de l’équipe du Parc et surtout de continuer à veiller à l’intégrité écologique du territoire.

Objectifs du projet

 

  1. Développer un système de surveillance de l’état écologique des sites de camping et des haltes du réservoir du Poisson Blanc ;
  2. Mieux comprendre les impacts des activités écotouristiques encadrées et non-encadrées sur les écosystèmes du réservoir du Poisson Blanc.

Participer en tant qu’usager.ère.s du parc, ça vous tente?

Aidez-nous à collecter des données sur la qualité de l’eau du Poisson Blanc grâce au kit de test d’eau offert par Water Rangers. Simple à utiliser, manifestez votre intérêt à participer et nos gardes-parc se feront un plaisir de vous remettre tout ce qu’il vous faut.