Sécurité

Avant de s’aventurer sur un vaste plan d’eau comme le réservoir Poisson Blanc, il convient de se préparer adéquatement, tant au niveau matériel, physique que mental, afin de profiter d’un séjour agréable et sans soucis.

Guide du bon campeur

Région éloignée et responsabilité

Les activités offertes par le Parc régional du Poisson Blanc se déroulent dans milieux éloignés des services médicaux. Ainsi, si une urgence survient et qu’une évacuation est nécessaire, de longs délais sont à envisager pour venir en aide aux victimes. Ces délais peuvent être critiques et contribuer à aggraver une blessure ou un état.

Toute personne partant pour un séjour sur le réservoir du Poisson Blanc est responsable de sa propre sécurité et convient d’adopter une attitude préventive à son égard ainsi qu’à celle des autres personnes qui l’entourent. Cette personne accepte également de jouer un rôle actif dans la gestion des risques inhérents aux activités réalisées lors de son séjour (blessure, noyade, hypothermie, brûlure ou coup de chaleur, etc.).

En tout temps, vous pouvez rejoindre les services d’urgence en composant le 911 sur votre cellulaire, même en dehors des zones de réception. Ceci est le premier numéro à composer en cas d’urgence. Si vous n’avez pas accès à un cellulaire, vous pouvez faire trois longs coups de sifflet pour informer les gens à proximité que vous êtes en danger et que vous avez besoin d’aide.

À noter, une urgence met la vie d’une personne en danger dans l’immédiat. En cas de blessure mineure, contactez l’accueil du parc au 1-819-767-2999 à l’intérieur des heures d’ouverture pour obtenir de l’aide.

Conseils de sécurité sur le réservoir

1. Si vous entendez du tonnerre, rejoignez la berge et mettez-vous à l’abri (jamais sous un grand arbre isolé).

2. Toujours prendre des décisions en fonction des habiletés de la personne la moins expérimentée du groupe.

3. Le port de la veste de flottaison est obligatoire.

4.Toujours avoir un briquet et un cellulaire sur soi dans une pochette hydrofuge.

5. La consommation d’alcool ou de drogue est interdite.

6. Être attentif aux conditions météorologiques.

7. Éviter de naviguer sur le réservoir la nuit.

8. Identifiez des zones de repos lors de votre parcours.

La force de dame nature

Plusieurs conditions météorologiques imprévisibles telles que le vent, les orages et le brouillard peuvent vous entraîner loin de votre itinéraire et représenter un réel danger. Afin d’assurer la sécurité de ses usagers, le Parc régional du Poisson Blanc peut restreindre l’accès au réservoir lorsque les conditions météorologiques compromettent la sécurité de ses campeurs et celle de son équipe.

Le facteur vent

Le réservoir Poisson Blanc mesure 23 km de long par une largeur pouvant atteindre 4 à 5 km par endroit. Il est ainsi très propice à la création de corridors de vent qui peuvent amener des défis se comparant parfois à la navigation en mer. Il est donc toujours préférable de naviguer près des berges et de rester groupés afin de minimiser les dangers que pourrait entraîner un changement de conditions climatiques subit.

Les orages

Si un orage survient lors de votre séjour, il est important de se mettre immédiatement à l’abri sur la terre ferme. Évitez de vous regrouper sous une seule tente et éloignez-vous des sommets, des terrains surélevés et des surfaces dégagées. Il est préférable de se disperser dans la forêt afin de réduire les risques de blessures multiples. Porter des vêtements adéquats pour affronter la tempête. Si la foudre frappe à proximité, évitez d’être près d’un grand arbre et assurez-vous d’être isolés du sol en étant assis sur un matelas de sol ou une veste de flottaison individuelle.

Le brouillard

Le réservoir peut se couvrir d’un brouillard obstruant lors de journée fraîche ou pluvieuse. Pour des raisons de sécurité, éviter de vous déplacer sur l’eau. Dans le cas où vous devez vous déplacer, les pagayeurs doivent porter des lampes frontales afin d’être visibles pour les autres embarcations. De plus, des outils d’orientation peuvent être utilisés et il est recommandé de longer les berges. Ainsi, si la visibilité devient nulle, il est possible de s’arrêter et d’attendre que les conditions météorologiques s’améliorent. Notez que les saisons printanière et automnale sont propices à l’apparition de brouillard.

Risques saisonniers

Au printemps et à l’automne, les risques d’hypothermie et de noyade sont importants. L’eau est très froide et représente un danger réel. Si vous chavirez, quelques minutes dans l’eau froide du réservoir peut mener à une perte de conscience. Afin d’assurer votre sécurité, nous vous demandons de suivre les conseils de sécurité énumérés ci-haut, tels que longer la berge, porter en tout temps une veste de flottaison individuelle et toujours avoir sur soi un briquet et un cellulaire dans une pochette hydrofuge (un sac ziploc peut faire l’affaire).

Ici, c’est l’eldorado du canot-camping

Vous n’avez jamais fait de canot-camping auparavant ? Aucun prob, nous sommes là pour vous aidez à devenir de vrais pro.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez les cookies utilisés, entre autres, afin d’améliorer votre expérience de navigation et personnaliser le contenu du site internet. Pour plus d’informations et/ou pour paramétrer votre choix sur les cookies, consultez notre Politique de fichiers témoins (cookies).